viagracialis 20 mgviagra pharmacycheap levitra

Monaco at UN

viagrabuy cialisviagra saleslevitra online

English   

Discours

Allocution de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco lors de la Réunion plénière de haut niveau de l'Assemblée générale consacrée aux Objectifs du Millénaire pour le développement


S.A.S. le Prince Albert II de Monaco

20 septembre 2010

Video en Français et en Anglais























Messieurs les Co-Présidents,
Monsieur le Secrétaire Général,
Excellences,
Mesdames, Messieurs,

Il y a dix ans, à cette même tribune, je me suis fermement engagé devant vous pour que Mon pays accorde un soutien indéfectible à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement que nous nous étions fixés en adoptant la Déclaration du Millénaire.

En 2000, nous avions résolument marqué notre volontarisme en faveur d'une nouvelle ère et nous avions, tous ensemble, affirmé notre détermination à mettre en Suvre les principes de la dignité humaine pour ce nouveau Millénaire. Nous avions ainsi décidé de ne ménager aucun effort pour combattre la pauvreté et ainsi rendre le monde plus équitable et plus solidaire.

Comment justifier alors aujourd'hui qu'une femme meure en couche par manque de soins adéquats ? Comment justifier qu'un enfant meure de faim ou de maladie évitable alors que tant de progrès techniques et scientifiques sont à notre disposition ?

Cet aveu moral, renforcé par la certitude que la paix et la sécurité dans le monde ne sauraient être atteintes sans garantir un développement durable pour tous, s'est traduit par le contrat politique qui lie la communauté internationale dans son ensemble et dont l'examen nous réunit aujourd'hui.

A cinq ans d'une échéance qui sera un jugement décisif pour notre Organisation, notre responsabilité collective et la survie de notre planète, saisissons l'opportunité que représente cette étape cruciale.

Certains résultats encourageants notamment dans le domaine de l'éducation primaire, ou de la lutte contre le VIH SIDA, nous permettent de penser que ces Objectifs demeurent réalistes et doivent nous encourager à redoubler d'efforts là où nous risquons d'échouer.

Ayons le courage de réaffirmer les valeurs fondamentales qui régissent nos relations internationales dans notre monde interdépendant : liberté, égalité, solidarité, tolérance, respect de la nature et partage des responsabilités.

A cet égard, je réitère l'engagement de Mon pays à mener une politique de coopération internationale au développement axée sur la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

L'Aide Publique au Développement Monégasque atteindra ainsi l'objectif des 0,7 % du RNB en 2015, permettant à la Principauté de Monaco de rejoindre le cercle des pays les plus solidaires.

Cette aide, déjà quintuplée depuis l'an 2000, est en augmentation de 25 % par an. Entièrement délivrée sous forme de don, l'Aide Monégasque est essentiellement orientée en faveur de pays partenaires parmi les moins avancés, et ce au bénéfice de projets de développement dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'environnement et de la microéconomie.

La pauvreté est inacceptable, et il n'est pas tolérable que la faim affecte encore plus d'un milliard de personnes, et qu'un enfant sur quatre souffre d'insuffisance pondérale dans le monde en développement.

A cinq ans de l'échéance de 2015, notre responsabilité collective reste toujours d'actualité et il faut saisir l'opportunité que représente cette étape cruciale pour se donner les moyens de respecter nos engagements.

Dans cette perspective, j'envisage une réflexion visant à faire de la Principauté, dans les années à venir, un lieu privilégié pour la promotion des partenariats au service du développement, réunissant les divers acteurs publics et privés.

Au delà de son implication croissante pour le développement, Mon pays continuera également à se mobiliser dans le cadre de l'aide d'urgence, notamment en faveur des populations vulnérables affectées par les catastrophes naturelles liées aux changements climatiques.

Messieurs les Co-Présidents,

Le nouveau Millénaire a suscité de nombreux espoirs. Ceux-ci ont été en partie brisés par la multiplication des menaces pesant sur l'Homme et son environnement.

Au cSur de cette Année consacrée à la Biodiversité et à la veille de la réunion de haut niveau qui lui est dédiée, gardons à l'esprit l'importance qui s'attache à préserver notre cadre de vie.

Je me suis personnellement engagé à développer des solutions innovantes et éthiques dans les domaines de la biodiversité, des changements climatiques et de la gestion durable de l'eau.

Plus que jamais, nous devons nous mobiliser pour mener à bien les travaux préparatoires de « Rio + 20 ». La réalisation des OMD et le développement durable sont indissociables et doivent être mis en Suvre en synergie.

Je suis convaincu que les OMD ne se concrétiseront que dans le respect de la durabilité.

Dans ce cadre, chacun doit être impliqué et associé à la décision. La Gouvernance doit être mondiale, multilatérale et partagée. C'est le sens de l'action du 3G auquel Monaco s'est pleinement associé.

Messieurs les Co-Présidents,

Comme l'a écrit le poète indien Vikram SETH, on ne devrait jamais faire à un enfant une promesse que l'on n'a pas les moyens ou l'intention de tenir.

Je suis certain que chaque orateur qui s'exprime aujourd'hui à cette tribune est convaincu de l'urgence à atteindre les Objectifs du Millénaire d'ici cinq ans.

Le temps n'est plus à la conviction mais à l'action.

Je vous remercie.