viagracialis 20 mgviagra pharmacycheap levitra

Monaco at UN

viagrabuy cialisviagra saleslevitra online

English   

Discours

Intervention de la délégation monégasque en Sixième Commission de l'Assemblée générale sur le Point 107 intitulé "Mesures visant à éliminer le terrorisme international"

Intervention de: M. Christophe Gonzales

5 octobre 2010

S'il est indéniable que d'importants progrès ont été accomplis ces dernières années dans la lutte contre ce fléau qui menace le fondement même de nos Etats, les réseaux terroristes continuent malheureusement de se nourrir avec succès de la pauvreté, de l'intolérance et de l'extrémisme faisant toujours plus de victimes innocentes.

En dépit de la mobilisation renforcée des Etats, grâce notamment à la Stratégie antiterroriste mondiale de l'ONU contre le terrorisme, nous continuons d'apprendre que des projets criminels ont pu être déjoués et les populations sont régulièrement mises en garde contre de nouvelles menaces à leur sécurité.

Comme vient de le confirmer le Deuxième examen de la Stratégie, la solidarité de la communauté internationale et son unité dans l'adversité sont indispensables à la défense de l'état de droit. Les Etats Membres, à qui il incombe de mettre en oeuvre les quatre piliers de la Stratégie, ont réitéré leur unité face à ces actes criminels d'une extrême lâcheté et ont également affirmé leur volonté de renforcer leur coopération.

L'ONU et en particulier l'Equipe spéciale de lutte spéciale contre le terrorisme, les institutions spécialisées ainsi que les organisations régionales et sous-régionales doivent poursuivre leur rapprochement afin de permettre à chaque Etat de protéger ses citoyens et de contribuer effectivement à la mise en oeuvre des conventions internationales et des résolutions du Conseil de sécurité.

En effet, les spécialistes de la lutte antiterroriste l'assurent : les organisations terroristes comme Al Qaida s'adaptent continuellement et pour certains gouvernements la lutte contre ce mal diffus est difficile et inégale.

La Principauté de Monaco qui est Partie à 13 Instruments juridiques internationaux tient à réaffirmer son engagement sans faille en faveur des mesures visant à éliminer le terrorisme international. Elle est persuadée que la primauté du droit, un système pénal efficace et fondé sur le principe de la légalité, le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, la non-discrimination ainsi que l'assistance et la protection des victimes, sont les composantes incontournables de la lutte contre le terrorisme international.

S'agissant du projet de convention générale sur le terrorisme international, ma délégation rappelle que nous avons adopté les dispositions suivantes :
- La résolution 64/ 118 qui priait le Comité spécial « de continuer en toute diligence d'élaborer le projet de convention générale sur le terrorisme international » ;
- Le Comité spécial à son tour a recommandé « à la Sixième Commission de créer un groupe de travail afin de finaliser le projet de convention générale », lequel a été créé hier;
- Le 8 septembre dernier lors de l'adoption de la résolution sur le Deuxième examen de la Stratégie antiterroriste mondiale de l'ONU nous nous sommes engagés à « N'épargner aucun effort pour conclure une convention générale sur le terrorisme international » ;
Enfin,
- Ma délégation fait sienne la Déclaration du Président du Conseil de sécurité (S/PRST/2010/19) qui « encourage les Etats Membres à faire tout leur possible pour mener à bien les négociations sur le projet de convention générale sur le terrorisme international ».

Monaco participera de bonne foi à nos travaux en vue de conclure la négociation débutée il y a dix ans (résolution 54/110). Je saisis cette occasion pour rappeler que le projet de convention générale est un instrument de droit pénal international, renforçant la lutte contre l'impunité, qui se fonde sur le principe « juger ou extrader » et qu'il ne saurait remettre en cause les dispositions du droit international et du droit humanitaire.