viagracialis 20 mgviagra pharmacycheap levitra

Monaco at UN

viagrabuy cialisviagra saleslevitra online

English   

Discours

Intervention de la délégation monégasque lors de la réunion informelle de l'Assemblée générale sur le prochain Sommet du G-20 qui se tiendra à Séoul

Intervention de: Mme Valérie Bruell-Melchior

22 octobre 2010

Qu'il me soit permis en premier lieu de vous remercier, Monsieur le Président, pour avoir bien voulu organiser cette réunion informelle de l'Assemblée générale et d'exprimer la reconnaissance de mon Gouvernement aux Autorités de la République de Corée pour avoir assurer un processus préparatoire exemplaire en vue du prochain Sommet du G-20 de Séoul. Monsieur le Président,

L'objectif de renforcer le rôle des Nations Unies au sein de la gouvernance mondiale est la raison qui a conduit mon pays à devenir partie du Groupe non officiel pour la gouvernance mondiale, « 3G ».

Cette participation au 3G traduit d'une part, la volonté de mon pays d'établir un engagement constructif avec le G-20 et d'autre part, la nécessité d'assurer une plus grande cohérence au suivi des questions et décisions qui y sont discutées, dans un souci d'efficacité et de légitimité.

Les tristes conséquences de la crise économique ont exigé que nous travaillions ensemble et que nous coopérions sur les sujets de gouvernance économique internationale qui nous affectent tous.

C'est aussi le seul moyen pour la Principauté Monaco qui n'appartient pas à d'autres représentations régionales conventionnellement invitées à participer aux discussions du G-20 de pouvoir contribuer à ses délibérations.

Monsieur le Président,

Avec un agenda du G-20 plus ambitieux, la nécessité d'établir un dialogue continu avec les Etats membres et d'instaurer une interaction systématique avec les Nations Unies revêt un caractère plus pressant.

Si la reprise économique mondiale durable et la réforme des systèmes de règlementation financière et des institutions financières internationales requièrent encore toute notre attention comme l'ont mis en exergue les récentes Assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale, l'élargissement des considérations du G-20 aux questions de développement doit tenir compte de l'expertise et de la légitimité des Nations Unies dans ce domaine.

Le Sommet sur les OMD a réaffirmé les priorités de la communauté internationale que doivent renforcer le Groupe de travail du G-20 sur le développement en apportant des efforts complémentaires à leur réalisation. Il est important à cette fin que le Groupe de travail continue d'opérer de manière inclusive et transparente et puisse bénéficier de la contribution de toutes les parties prenantes, dont notamment celle récente du 3G.

La participation du Secrétaire général et des hauts représentants de l'ONU aux sommets du G-20 et à ses réunions préparatoires est au coeur des aspirations du 3G ; aspirations qui sont renforcées Monsieur le Président, par votre volonté d'asseoir le rôle de l'ONU au sein de la gouvernance mondiale.

Nous nous félicitons donc de l'invitation renouvelée au Secrétaire général par le Gouvernement de la République de Corée d'y participer ainsi que de celle adressée à l'intention du Gouvernement de Singapour en sa qualité du Président du 3G.

Ma délégation, attachée au principe de « géométrie variable » permettant à tous les Etats de devenir de véritables interlocuteurs au sein des débats, exprime ainsi le voeu que la prochaine présidence perpétue cette pratique.

Je vous remercie.