sildenafil citrate 100mg cialis maximum dosage can you buy cialis in mexico cialis levitra viagra cialis from canada viagra interactions where to buy cialis in australia generic viagra risks sildenafil genfar sildenafil generic canada cialis 10mg directions tadalafil jelly viagra super active reviews viagra 50mg cost buy viagra in us buy viagra without a prescription cialis pro review pfizer viagra generic cialis questions tadalafil mechanism of action generic viagra no prescription canada generic viagra safety generic cialis usa cialis tolerance generic cialis in india generic viagra vs viagra viagra soft tabs 100mg generic viagra mexico viagra dosage instructions buy viagra in london cialis low dose viagra generic equivalent sildenafil viagra buy cialis online now levitra results order viagra cheap generic levitra professional viagra how long does it last vardenafil half life us pharmacy online viagra cialis cost walmart cialis 20mg review buy viagra united states generic viagra cialis levitra viagra kidney tadalafil package insert viagra gum viagra history cialis india generic viagra legal does generic cialis exist cialis for sale where to buy cialis in bangkok cialis super active reviews buy viagra in korea how can i buy cialis without a prescription is it illegal to order viagra online buy cialis online usa buy viagra in uk cialis for sale in uk

Monaco at UN

cialis price cvs canadian pharmacy viagra online tadalafil how to use levitra kaufen online pharmacy levitra viagra price in australia buy viagra online without prescription generic viagra dosage cialis professional uk levitra lasts viagra soft pills pfizer viagra instructions generic viagra us generic levitra professional viagra headache cure buy levitra 20 mg viagra quick tabs generic tadalafil vs cialis levitra under tongue how long does cialis 20mg last buy viagra high street cialis 20 mg vs 10 mg viagra kills buy viagra in store sildenafil gel levitra buy online buy viagra toronto viagra pro online generic viagra price viagra effects on young men buy tadalafil without prescription buy viagra perth generic viagra walmart vardenafil alcohol cialis price costco where can i buy viagra in sydney generic viagra discussion viagra 100 mg dose cialis professional online buy viagra fast buy viagra montreal generic viagra with paypal buy viagra in japan generic cialis review levitra faq tadalafil molecular weight cialis online prescription sildenafil hypotension cialis rash levitra and alcohol cialis cost comparison tadalafil online pharmacy cialis not effective viagra for sale boots generic viagra over the counter cialis effects buy cialis in canada sildenafil and nitrates vardenafil generico brand cialis without prescription

English   

Discours

Intervention de S.E.Mme Isabelle Picco sur le point 75 de l'ordre du jour intitulé "Les océans et le droit de la mer"

11 décembre 2012

« L'avenir que nous voulons », Document final adopté par la Conférence des Nations sur le développement durable à Rio en juin dernier, accorde une attention particulière aux questions relatives aux océans, leurs ressources et les dangers qui les menacent.

Ce faisant cet important document conforte l'aspect politique essentiel du rôle de l'Assemblée générale dans ses délibérations annuelles sur les océans et le droit de la mer.

Les interventions présentées lors des séances commémoratives tenues dans cette même Salle pour le 30ème anniversaire de l'adoption de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer ont rappelé l'attachement des Etats à cette véritable « constitution des océans ».

Monaco a tenu à célébrer cet évènement en accueillant en octobre dernier un colloque « Droit de la mer, 30 ans après Montego Bay, opportunités économiques et défis environnementaux ».

Cette année a également connu la présentation et la réalisation de différentes initiatives novatrices :

La Banque Mondiale a lancé le Partenariat Mondial pour les Océans (Global Partnership for Oceans) et a présenté à Rio la « Déclaration pour des océans sains et productifs pour réduire la pauvreté ».

L'Exposition Internationale de Yeosu en République de Corée consacrée au thème «Pour des côtes et des océans vivants », a servi de cadre à la troisième édition de la « Monaco Blue Initiative » sur le thème «Aires Marines protégées : un gain pour la biodiversité et le développement économique », ces zones étant des outils efficaces dans la lutte contre la surpêche et dans la reconstitution des stocks.

Dans un environnement préservé et régulé, des activités de tourisme durable, d'aquaculture et le développement d'énergies renouvelables marines peuvent être entreprises avec succès et sans porter atteinte à l'environnement.

L'Exposition de Yeosu a par ailleurs vu le lancement de linitiative du Secrétaire général « Le Pacte pour les océans : des océans en bonne santé pour un monde prospère » (SG Global Compact on Oceans).

Monsieur le Président,

Sous le leadership de S.A.S. le Prince Albert II, la Principauté de Monaco poursuit son engagement traditionnel et redouble ses efforts en faveur de la connaissance et de la sauvegarde des océans en raison de leur rôle indispensable dans la réalisation du développement durable.

L'importance stratégique de la contribution des océans dans les domaines de la sécurité alimentaire, du tourisme et de la protection de la biodiversité marine ainsi que de l'énergie nous oblige à mettre en oeuvre les paramètres dune économie bleue.

Elle exige aussi que, tous ensemble, nous appréciions la valeur sociale, économique et environnementale des océans et organisions notre coopération conformément aux réalités auxquelles nous sommes tous confrontés.

A cette fin et dans le cadre de l'après 2015, Monaco soutiendra la définition d'un Objectif de développement durable consacré aux océans qui devra unir notre action. Cet effort de coopération devra s'établir avec tous les acteurs y compris du secteur privé et s'appuyer sur les connaissances relayées par la communauté scientifique.

Monsieur le Président,

Nous ne pouvons que constater d'année en année la croissante nécessité d'atténuer l'ensemble des effets du changement climatique et, en particulier, l'acidification des océans.

L'acidification des océans qui figure depuis la 61ème session dans la résolution de l'Assemblée générale fait cette année l'objet d'une attention accrue.

Le Gouvernement monégasque se félicite de la création et de l'établissement du Centre international de coordination sur l'acidification des océans au sein des Laboratoires de l'Environnement de l'Agence internationale de l'énergie atomique à Monaco. Le Centre avait été annoncé par les autorités américaines et l'AIEA en marge de la Conférence de Rio+20.

Cette plateforme de coopération permettra de mieux comprendre le phénomène de l'acidification, d'approfondir la recherche et de suivre les évolutions dans les différentes régions du monde qui ne sont pas affectées de la même manière et de définir des solutions pour les organismes les plus vulnérables dont les crustacés et les coraux.

Le 2ème Atelier international sur l'acidification des océans qui s'est tenu du 11 au 13 novembre 2012 à Monaco était consacré à l'impact socio-économique de l'acidification des océans sur les pêches et l'aquaculture.

55 experts de 19 pays ainsi que les représentants d'organisations internationales se sont réunis à l'invitation du Centre Scientifique de Monaco, qui travaille depuis plusieurs années sur l'acidification des océans, et de l'AIEA.

Aussi nous nous félicitons que le Processus consultatif informel ouvert à tous sur les océans et le droit de la mer soit reconduit pour une nouvelle période de deux ans et que sa quatorzième réunion en juin 2013 soit consacrée aux effets de l'acidification des océans sur le milieu marin.

Monsieur le Président,

La Principauté de Monaco se rallie à l'urgence déclarée à Rio de prendre avant la fin de la 69ème session de l'Assemblée générale une décision sur l'élaboration d'un instrument international sur la conservation et l'exploitation durable de la biodiversité marine dans les zones qui ne relèvent pas de la juridiction nationale et, ce, dans le cadre de la convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

Je tiens à remercier chaleureusement les représentants de Trinité-et-Tobago et de la Nouvelle-Zélande qui ont conduit avec efficacité les consultations sur les deux projets de résolution que Monaco coparraine.

Nos remerciements s'adressent aussi à la Division des affaires maritimes et du droit de la mer, aux institutions spécialisées des Nations Unies et autres organismes dans le domaine des océans et du droit de la mer dont les travaux servent de base à nos débats annuels.