English   

Discours

Intervention de S.E. Mme Isabelle Picco sur le point 12 de l'ordre du jour intitulé : "Le Sport au service de la paix et du développement"

23 Aout 2013,

En nous désignant cofacilitateurs pour mener les consultations qui conduisent aujourdhui à la proclamation par lAssemblée générale dune Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, on nous a fait lhonneur, au Représentant permanent de la Tunisie et à moi-même, de reconnaître la contribution du Groupe des amis du sport au service du développement et de la paix aux travaux de lOrganisation. Comme vous, Monsieur le Président, et à linstar de nombreuses délégations, la Tunisie et Monaco sont convaincus du pouvoir du sport pour contribuer à la réalisation de nos aspirations communes.

Avant de présenter formellement ce projet de résolution, je voudrais y apporter la correction suivante dans la version anglaise.

Le paragraphe 5 doit se lire comme suit: «Also requests the Secretary-General to bring the present resolution to the attention of States and the organizations of the United Nations system.

Jai lhonneur au nom des coauteurs figurant au document A/67/L.77 et des coauteurs additionnels qui seront annoncés avant ladoption du projet de présenter ce texte intitulé «Journée internationale du sport au service du développement et de la paix».

Comme vous lavez dit, Monsieur le Président, depuis 1993, le sport est inscrit à lordre du jour des travaux de lAssemblée générale comme moyen pour parvenir à un monde pacifique et meilleur. Lappel que lance lAssemblée générale tous les deux ans aux États Membres dobserver la Trêve olympique sinscrit dans lesprit de la Charte des Nations Unies. Le sport transcende les frontières en rassemblant les hommes, les femmes, les jeunes et les anciens de tous les pays, de toutes les cultures et de tous les âges autour de valeurs universelles, telles que le respect de lautre, la tolérance, lhumilité et légalité. La réconciliation par le sport, dans des pays en crise ou en situation de sortie de conflits, existe dores et déjà et doit encore être accrue car elle offre des perspectives de paix et dinclusion. À l'heure où nous nous attelons à insuffler un dernier élan politique pour parvenir à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, tout effort mérite d'être encouragé. Depuis sa cinquante-huitième session, l'Assemblée générale reconnaît le sport comme un moyen de «promouvoir l'éducation, la santé, le développement et la paix».

Nous avons tenu dans ce projet de résolution à lier le sport à lactivité physique, élément central de bonne santé et de bien-être. En effet, lactivité physique permet de réduire les risques de maladies non transmissibles par exemple, ainsi que dautres maladies.

Parmi les nombreuses journées internationales proclamées par lOrganisation des Nations Unies, aucune ne portait sur le sport. Ce manque est désormais comblé et chaque 6 avril, nous aurons l'occasion de perpétuer l'esprit des premiers Jeux olympiques de l'ère moderne, en 1896 à Athènes. L'objet de cette journée internationale du sport pour le développement et la paix, naturellement, n'est pas seulement consacré au sport professionnel: i1 vise à rendre hommage au sport qui incarne autant les nobles valeurs auxquelles nous aspirons tous que le dépassement de soi.

Le succès de cette célébration annuelle sera d'autant plus marquant qu'il s'appuie déjà sur les nombreuses initiatives et activités entreprises par tous les partenaires du sport. À cet égard, qu'il me soit permis de reconnaître en particulier l'importance des activités menées et promues par le Bureau des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix, depuis sa création en 2001.

Nous saurons compter dans notre entreprise sur le soutien sans réserve du Comité international olympique et du Comité international paralympique, symboles d'un mouvement qui défend un idéal de progrès humain, qui coopère déjà de manière substantielle avec notre organisation par de nombreux partenariats dont le dernier fut la tenue de la troisième édition du Forum international sur le sport au service de la paix et du développement.