English   

Discours

Intervention de la délégation monégasque enTroisième Commission sur le point 68 de l'ordre du jour intitulé "Promotion et protection des enfants"

Intervention de: Mme Justine Ambrosini

15 octobre 2015

Monsieur le Président,

Permettez moi de remercier en premier lieu le Secrétaire général pour les différents rapports présentés sous ce point, ainsi que ses Représentantes spéciales chargées des enfants dans les conflits armés et de la question de la violence à l'encontre des enfants, et la Rapporteuse spéciale sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants.

Il ressort des rapports présentés sous ce point que lexercice des droits fondamentaux des enfants nest toujours pas assuré.

Alors que nous vivons lune des plus grandes crises migratoires de notre histoire, nous devons lutter activement contre la traite des êtres humains dont toujours plus denfants sont victimes.

La Principauté de Monaco attache une grande importance à la cohérence des efforts conjoints entrepris contre le trafic notamment par l'OSCE, l'UNICEF, le PNUD, l'OIM et l'Alliance contre la traite des personnes dans son ensemble.

Depuis 2007, le Gouvernement Princier soutient des programmes de lOSCE visant à lutter contre la traite des enfants, et la prévention du trafic des enfants.

Je profite de cette occasion pour annoncer que la Principauté de Monaco vient de lancer le processus de ratification de la Convention du Conseil de lEurope sur la lutte contre la traite des êtres humains.

Monsieur le Président,

Les enfants sont toujours victimes de multiples formes de violences dont les risques liés aux nouvelles technologies constituent un vecteur dangereux.

Le Gouvernement Princier agit dores et déjà en collaboration avec la société civile monégasque, avec la mise en place de campagnes visant à promouvoir auprès des enfants une pratique sécurisée des TIC et à la protection des enfants contre la violence en ligne.

Monsieur le Président,

Chaque jour 16,000 enfants de moins de 5 ans décèdent encore de causes évitables.

Cest pourquoi le Gouvernement Princier s'est investi, via des projets concrets dans le cadre de sa politique de coopération internationale, en faveur de la protection des enfants et des femmes dans le domaine de la santé au profit de populations les plus défavorisées, principalement dans les pays les moins avancés.

Monsieur le Président,

Laccès a une éduction de qualité, sans distinction de sexe, dorigine ou de contexte social, tel que consacré dans le Programme de développement durable à lhorizon 2030 adopté par nos Chefs dEtats et de Gouvernements est un impératif.

Aussi, le Gouvernement Princier na de cesse de renforcer le cadre éducatif propose aux enfants Monégasques, avec récemment :
-le renforcement de ses programmes déducation aux droits de lhomme et à la citoyenneté ;
-ladoption dune loi incluant des dispositions relatives à laccueil et à la scolarité de lenfant handicapé.

Monsieur le Président,

Je ne saurais conclure sans réitérer le soutien de Monaco à lUNICEF, aux Représentantes spéciales du Secrétaire général ainsi quà la Rapporteuse spéciale.

Je vous remercie,