viagracialis 20 mgviagra pharmacycheap levitra

Monaco at UN

viagrabuy cialisviagra saleslevitra online

English   

Discours

Le sport au service de la paix et du développement. Edification d'un monde pacifique et meilleur grâce au sport et à l'idéal olympique

31 octobre 2007

Monsieur le Président,

Dans quelques mois la République populaire de Chine accueillera les Jeux de la XXIXème Olympiade suivis des Jeux Paralympiques. Si les Jeux olympiques sont traditionnellement l'évènement sportif le plus suivi au monde c'est bien qu'ils inspirent les peuples dans toute leur diversité à s'unir pour admirer les athlètes donner le meilleur d'eux-mêmes dans une compétition pacifique.

Tels les athlètes qui se retrouvent à chaque Olympiade, depuis la 48ème session l'Assemblée générale a ravivé l'antique tradition grecque de la Trêve olympique pour rappeler combien l'idéal olympique peut et doit servir d'exemple à la promotion de la paix et de l'entente entre les peuples. Monaco coparraine toujours avec fierté et conviction le projet de résolution « Pour l'édification d'un monde pacifique et meilleur grâce au sport et à l'idéal olympique ».

Le sport est fédérateur d'énergies positives, lorsqu'il est pratiqué dans le respect de l'effort et du travail, sans artifice ni utilisation de produits stimulants ou dopants. Recevant à Monaco, ses homologues à l'occasion des 12èmes Jeux des Petits Etats d'Europe pour une Conférence des Ministres des sports, M. Paul Masseron, Conseiller de Gouvernement pour l'Intérieur, a notamment déclaré : « le dopage ne peut être admis, ni dans le sport de haut niveau, où il porte atteinte à l'essence de la compétition, ni dans la pratique individuelle où il détruit la force éducative du sport, car le dopage n'est plus aujourd'hui une question de niveau, d'âge ou de discipline ».

Depuis 2003, la Principauté de Monaco dispose d'un Comité antidopage qui participe à la mise en oeuvre de politiques antidopage conformément aux objectifs de la Convention internationale contre le dopage dans le sport. Plus de 150 contrôles seront effectués cette année en Principauté. Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II, ancien athlète olympique et membre du Comité international olympique, apporte une attention particulière à l'éthique dans le domaine sportif.

Nous saluons donc à nouveau l'entrée en vigueur de la Convention internationale contre le dopage dans le sport en février 2007.

Les Jeux olympiques par leur envergure sont la vitrine de 36 disciplines sportives. Le sentiment de fraternité partagée que procure la pratique du sport est à la portée de nous tous. Des camps de réfugiés aux enfants des rues, des écoles aux entreprises, le sport favorise l'épanouissement de l'être humain.

La reconnaissance de l'humanisme du sport a motivé la signature d'un Accord entre le Gouvernement Princier et le Programme des Nations Unies pour le Développement, le 27 juin 2007, pour la mise en place d'un programme innovant intitulé « Un sport humaniste au service du développement de la jeunesse dans les villes ». En s'inspirant des valeurs éducatives du sport humaniste, ce projet a pour but de contribuer aux Objectifs du Millénaire pour le développement. Le programme vise à la réintégration des jeunes en difficulté dans les quartiers de bidonvilles sensibles. La ville de Cape Town en Afrique du Sud a été choisie pour la mise en oeuvre de ce partenariat avec le PNUD.

La création d'un centre permettant à des jeunes de recevoir une formation footballistique est également à l'étude ainsi qu'un cours d'alphabétisation et de formation professionnelle.

Monsieur le Président,

Vous savez combien Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II est attaché à la protection de l'environnement. Le pays hôte des prochains Jeux et la ville de Beijing doivent donc être félicités pour les efforts entrepris de « verdir » les Jeux comme l'indique le rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement. C'est en effet un enjeu phénoménal en termes de gestion des transports, de traitement de l'eau, de recyclage des déchets, d'efficacité énergétique. Les nouvelles ceintures urbaines avec un parc forestier de 580 hectares, l'utilisation de l'énergie solaire sont des investissements indispensables.

La Principauté de Monaco a accueilli en juin dernier les XIIème Jeux des Petits Etats européens. A cette occasion, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II a souhaité donner un caractère écologiquement efficace à cet évènement. A l'issue de cette manifestation, les Chefs d'Etat ou de Gouvernement de la Principauté d'Andorre, de la République de Chypre, de la République d'Islande, de la Principauté du Liechtenstein, du Grand-duché de Luxembourg, de la Principauté de Monaco et de la République de Saint-Marin ont adopté une Déclaration visant :

1. à reconnaître le potentiel important du sport comme vecteur de valeurs concourant à la mise en place d'une véritable éthique du développement durable ;

2. à reconnaître la nécessité d'une pratique sportive en harmonie avec l'environnement ;

3. à organiser des Jeux des petits Etats d'Europe qui soient respectueux de l'environnement. En particulier, ils prévoient d'organiser des Jeux « carbone neutre », dans le but de réduire au minimum leur impact environnemental. Le pays organisateur s'engagerait à compenser les émissions de gaz à effet de serre et tout autre impact négatif lié au déroulement des Jeux et à leur préparation, par l'initiative en faveur de la préservation de l'environnement qui lui semblera la plus appropriée ;

4. à développer, plus généralement, dans leurs pays respectifs une conscience environnementale fondée sur un esprit de solidarité et conduisant à des comportements respectueux de la nature.

A l'initiative de la Fondation Prince Albert II de Monaco, il a été décidé de mesurer l'impact induit par l'évènement en matière de gaz à effet de serre et de le diminuer par tous les moyens. Monaco le compensera notamment par la plantation d'arbres.

Je vous remercie.